Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 18:34

CINQUIEME PARTIE : L’effet domino du conflit Occident-Islam sur le reste du monde 


 

L’échiquier de la Troisième Guerre mondiale

 

 

La guerre occident-Islam enflammera le reste du monde. L’Asie entrera en guerre : l’Inde attaquera le Pakistan devenu intégriste islamiste. La Chine et l’Iran, alliés du Pakistan, viendront à son secours. Le Japon attaquera la Chine.


 

Conflit nucléaire indo-pakistanais


 

Le gouvernement de Pervez Musharraf disparaître dans le grand charivari intégriste. L’Inde ne supportera pas l’existence du nouveau gouvernement pakistanais, islamiste, pur et dur, avide de djihad, se délectant de la puissance que lui procurera l’arsenal nucléaire du « pays des purs ».

 

Les USA seront très inquiets eux aussi, à cause de la dissémination des bombes atomiques qui ne manqueront pas d’organiser les intégristes au profit des Etats en guerre contre l’Occident. Cette-fois-ci, les Américains pousseront les Indiens à la guerre nucléaire destinée à anéantir le Pakistan avant qu’il ne les frappe. Ainsi le conflit Occident-Islam s’étendra à l’Asie. Les victimes se compteront par millions. Ce sera masse contre masse. Le Pakistan, avec ses 145 millions d’habitants face à une Inde qui en compte un milliard, sera exsangue.


 

La Chine et l’Iran contre l’Inde


 

La Chine et l’Iran viendront en aide à leur allié pakistanais, montant ainsi en ligne aux côtés de l’Islam. La Chine, le Pakistan et l’Iran forment depuis une dizaine d’années une alliance triangulaire. La Chine aide ces deux pays islamiques à mettre sur pied une industrie d’armement.

 

La Chine et l’inde sont les deux grandes puissances rivales du Continent asiatique. Leur affrontement est inévitable. La Chine inféodera les Etats d’Asie du sud-est. Les Chinois ne prisent guère les conceptions multipolaires en matière de sécurité. Jusqu’à l’arrivée des puissances occidentales en Extrême-Orient, les relations internationales y étaient centrées sur la Chine, selon différents types de subordination, d’autonomie ou de coopération.

 

La Corée du Nord se soumettra à la Chine. Ils ont des dénominateurs culturels communs. La Corée s’est souvent rangée aux côtés de la Chine par le passé.

 

La Malaisie, où la diaspora chinoise est très implantée, a une politique teintée d’antioccidentalisme. La Thaïlande, effrayée par la menace que représente le Viêt-Nam, est prête à faire allégeance à la Chine.

 

L’Indonésie et le Viêt-Nam ont des vues sur les îles Spratly, situées dans la mer de Chine méridionale, qui regorgent de pétrole. La Chine, bien sûr, entend faire main basse sur ces îles, dont les réserves pétrolières lui seront vitales lorsque les approvisionnements pétroliers du Moyen-Orient auront été interrompus par les péripéties de la Troisième Guerre mondiale. Le Viêt-Nam redoutant un nouvel affrontement avec la Chine, suite à celui de 1979, préférera se ranger à ses côtés. Dans l’ensemble, les pays d’Asie du sud-est sont dans le même état d’esprit vis-à-vis de la Chine. Elle trouvera un modus vivendi avec son allié l’islam, au sujet du Xinjiang, sa province de l’ouest où habitent 7 millions de musulmans irrédentistes.


 

Le Japon contre la Chine


 

La Chine, en prenant le contrôle des îles Spratly et de détroits qui sont une artère vitale pour le Japon, inquiétera celui-ci. Le Japon dont le budget militaire est le deuxième au monde, ne tardera à rentrer en guerre contre la Chine. Celle-ci dispose d’un arsenal nucléaire, et son alliée la Corée du Nord aussi. Mais le Japon sera adossé à celui des USA. Ceux-ci seront obligés d’intervenir en faveur de leur allié japonais en procédant à des tirs nucléaires sur la Chine, que son urbanisation accélérée de la dernière décennie a rendu plus vulnérable.


La Russie restera-t-elle dans le camp Occidental?


 

Que fera la Russie? Se maintiendra-t-elle aux côtés de l’Occident contre le bloc islamo-asiatique, ou bien cédera-t-elle aux penchants anti-occidentaux d’un panslavisme renaissant? La Russie semble solidement arrimée au camp occidental, une sainte alliance anti-islamique a été instituée entre les USA et la Russie qui a les mains libres en Tchétchènie. Les islamistes veulent « reconquérir » la Russie qui fut musulmane au temps des mongols de la Horde d’Or. L’antagonisme entre mondes orthodoxe et musulman est net.

 

Mais à la faveur de la crise économique, le courant anti-occidental et panslaviste pourrait connaître une ascension rapide. Il n’est pas impossible que ce courant fasse passer son occidentalophobie avant le reste. En ce cas, la Russie se donnerait un Bonaparte russe jouant l’alliance avec l’Islam (pour mettre un terme aux actions déstabilisatrices qu’elle mène contre elle).

 

Le choix que fera l’ours russe sera décisif dans le destin européen. S’il se dresse contre l’Occident, il lui causera un grand préjudice, mais cet affrontement l’éreintera. Il ne pourra empêcher la Chine surpeuplée de déferler sur l’Eurasie.


 

Les gagnants et les perdants


 

Comme les deux premières, cette Troisième Guerre mondiale modifiera profondément la scène internationale. Les perdants seront l’Islam, l’Europe et la Russie. Les gagnants. Les USA et la Chine.


 

Les gagnants


 

L’Amérique, Etat phare de l’Occident, verra son rôle confirmé par la Troisième Guerre mondiale. Dans un monde où tout sera à reconstruire, elle connaîtra un essor économique et politique prodigieux, qui la portera vers de nouveaux sommets. Elle sera la locomotive d’un capitalisme rénové, épuré des ses excès passés.

 

La Chine aura, elle aussi, tiré son épingle du jeu, après avoir habilement instrumenté un Islam qui lui aura servi de masse de manœuvre dans le conflit planétaire. Elle aura certes subi, elle aussi, des destructions massives, mais elle ne sera plus en état de surpopulation. Elle aura établi son hégémonie sur l’Asie du sud-est, et peut être la Russie et l’Europe.


 

Les perdants


 

L’Europe sortira-t-elle de la Troisième Guerre mondiale en ayant réalisé son unité politique? L’unification politique des grands ensembles s’est toujours effectuée dans la stratégie guerrière. L’unité américaine s’est faite au prix de la Guerre de Sécession, l’unité allemande par l’affrontement avec l’Autriche et la guerre de 1870 avec la France, l’unité italienne se fit, elle aussi, dans le fracas des armes.

 

Autre hypothèse : l’Europe inféodée à la tutelle chinoise.

 

Dans tous les cas, elle aura payé un très lourd tribut à cette Troisième Guerre mondiale, qui sera en bonne partie déroulée sur son sol.

 

Les pays pauvres sortiront de ce cataclysme presque entièrement dépeuplés, et frappés de plein fouet par ses retombées politiques, économiques et militaires. Notamment, les pays islamiques.

 

Combinée à la grande Crise économique, la Troisième Guerre mondiale aura réduit l’Humanité de la moitié ou des deux tiers de ses effectifs.

Partager cet article

Repost 0
Published by enricpatrick - dans article en français
commenter cet article

commentaires